CIRDoMoC
Centre International de Recherche et de Documentation sur le Monachisme Celtique

Categories

Accueil du site > Association > Journées d’étude annuelles > 05 juillet 2003

12 juillet 2003
Jean-Yves Le Moing

05 juillet 2003

Hubert Guillotel, Les objectifs de la Vie de saint Brieuc dans un contexte de réécriture hagiographique

Hubert Guillotel a mis en doute l’existence même de saint Brieuc, en basant son exposé sur les invraisemblances historiques (dont le transfert des reliques à Angers), l’existence d’un pagus Briocensis dans le pays poitevin, l’existence de toponymes comme Briou dans les Deux-Sèvres et en Loir-et-Cher, ou encore Brieu dans l’Orne, dont Briocus pourrait être une forme ancienne ; d’où l’hypothèse qu’une forme romane bretonnisée ait servi de base à une appellation toponymique, comme episcopus briocensis, d’où l’on aurait extrait le nom de saint Brieuc.

Stéphane Morin, Atelier sur la réécriture de la Vie de saint Brieuc

Stéphane Morin a exposé la génèse des Vitae de saint Brieuc, dont l’archétype serait une vie de saint Briomaglus, où la forme Brioccus aurait été grattée dans le manuscrit original de l’abbaye Saint-Serge à Angers. L’abbé de Saint-Serge aurait eu un rôle important, en relation avec Eudes de Penthièvre et son fils Etienne, qui avaient des liens avec l’abbaye de Marmoutiers près de Tours. D’où l’hypothèse de la constitution d’un dossier hagiographique par Saint-Serge à partir de la vie de saint Briomaglus et de ses reliques de Marmoutiers.

Patrick Galliou, Le site du Yaudet au haut Moyen Âge

Patrick Galliou a présenté l’historique des fouilles archéologiques réalisées au Yaudet (en Ploulec’h), avec l’hypothèse de l’existence d’un monastère au haut moyen âge. Issu de civitatem, le nom du Yaudet pourrait en effet avoir désigné un monastère, comme dans certaines Vitae irlandaises où civitas a ce sens.

André-Yves Bourgès, La production hagiographique du scriptorium de Tréguier au xie siècle : des miracula de saint Cunwal aux Vitae des saints Tugdual, Maudez et de saint Efflam

André-Yves Bourgès a parlé des Vitae écrites très probablement au scriptorium de Tréguier, comme celle de saint Cunwal (à Penvénan), ou celle de saint Efflam (à Plestin où se trouve le rocher Hir Glas cité dans la Vita) dont l’évêque Hugues pourrait être l’auteur.

Yves Morice et Chiara Garavaglia, Clôture et ouverture sur le monde : L’abbaye de Landévennec et l’intégration de la Bretagne au domaine culturel carolingien

Chiara Garavaglia et Yves Morice ont présenté les liens de l’abbaye de Landévennec, ouverte sur le monde carolingien, avec l’Italie : Gurdisten aurait ainsi envoyé une vie de saint Guénolé à l’abbé d’Arezzo (en Toscane) vers 900 ; d’où des recopies ultérieures : celle d’Arezzo du xie siècle se trouve actuellement à la bibliothèque centrale de Florence. Arezzo était un lieu de passage, que fréquentaient des pèlerins bretons, et le culte des reliques y était important. L’abbé Jean d’Arezzo était légat pontifical, il avait accompagné à Rome l’empereur Charles le Chauve. (Félicitations à Chiara pour sa maîtrise du français).